Pourquoi l’apport de 5 fruits et légumes par jour n’est pas suffisant.

L’agriculture intensive a tellement dopé nos légumes, qu’aujourd’hui ils n’ont plus rien à voir avec leurs ancêtres.

 

Voyez la différence entre une banane actuelle de nos supermarchés (à gauche) et une banane sauvage d’Afrique (à droite) : 

banane comptemporaine
banane sauvage

Les grains noirs sont les pépins qui permettent aux bananes de se reproduire. Que ce soit sur le plan de l’apparence, du goût ou des vitamines, elles sont aussi différentes qu’une pêche et un litchi.

  

Entre les aubergines contemporaines et les aubergines sauvages


N’êtes-vous pas étonné de la taille des aubergines actuelles ?

 

Elles sont si énormes qu’il devient difficile de les mettre dans les sachets qu’on vous donne au rayon fruits et légumes. L’aubergine était un légume de petite taille. C’est d’ailleurs pourquoi les Américains l’appellent « egg plant » (la plante œuf). Aujourd’hui, il faudrait plutôt parler d’un œuf d’autruche.

 

Le maïs est l’exemple type des manipulations effectuées par l’agriculture intensive.

évolutions du maïs

À l’origine, le maïs n’était guère plus grand qu’un épi de blé. Ce n’est qu’à force de sélection, de tri, de manipulation et d’hybridation que ces cônes énormes, gigantesques, d’un jaune éclatant ont recouvert les plaines. Sans parler de leurs grains charnus qui sont imbibés de DDT, de Roundup et d’agents défoliants…

 

Même scénario avec la pomme que l’on mangeait dans les années 1950. S’agit-il encore du même fruit ? 


Les pommes à l’époque étaient souvent petites, fripées, biscornues, râpeuses. Leur goût était acide et elles étaient incomparablement plus riches en vitamines et minéraux que la pomme d’aujourd’hui.

 

Les études rapportent qu’une pomme de 1950 contenait 100 fois plus de vitamine C qu’une pomme d’aujourd’hui. Cette perte en vitamines n’est pas étonnante, quand on voit au supermarché ces pommes plus grosses que des boules de pétanque, qui ont toutes le même gabarit, la même couleur, une chair insipide et une peau épaisse.

 

Un problème généralisé aux autres fruits et légumes

 

Et cela est valable pour la plupart des fruits et légumes. Leur teneur en vitamine A, phosphore, calcium, fer, magnésium, potassium, acide ascorbique, a été divisée par 2, par 3, parfois même par 5 en 50 ans.

 

Entre 1951 et 1999, au Canada, les pommes de terre ont perdu 100 % de leur teneur en vitamine A (qui améliore la vue), et 57 % de leur teneur en vitamine C . Une autre étude américaine montre qu’en 51 ans, les pommes de terre ont perdu 47 % de leur teneur en cuivre, 45 % de leur teneur en fer et 35 % de leur teneur en calcium.

 

Le brocoli, réputé très riche en antioxydant, a perdu 80 % de sa teneur en cuivre et 75 % de son calcium par rapport à 1940. On observe la même dégradation des tomates : il faudrait manger 10 tomates de 1991 pour obtenir l’apport en cuivre d’une tomate de 1940. Ces chercheurs ont obtenu des chiffres encore plus alarmants pour la carotte. Une autre équipe de chercheurs a calculé que la carotte moderne avait perdu 46 % de sa teneur en fer. Les oranges d’aujourd’hui contiennent 8 fois moins de vitamine C et 21 fois moins de vitamine A que celles des années 1950.

 

Conseils simples pour compenser les pertes en teneurs nutritives, mangez des légumes biologiques et cultivés localement.

 

Des études ont montré qu’ils contenaient 40 % plus de micronutriments. Cela s’explique en partie parce que les légumes « bio » sont souvent cueillis à maturité. Autre avantage des légumes biologiques : ils sont moins gorgés d’eau. À poids égal, vous aurez donc 15 % de chair en plus et ainsi plus de micronutriments.

 

L’autre geste pour compenser l’appauvrissement de l’alimentation, c’est de prendre un complément multivitaminé quotidiennement. Je vous recommande la spiruline associé au Camu Camu ; complément contenant l’ensemble des micronutriments indispensables au bon fonctionnement de votre organisme. 

 

Kévin NUBRET-ADONICAM

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Poivre & Sel (lundi, 23 mai 2016 21:29)

    Très intéressant!